Bérénice Langnel

Qui-suis-je?

Bérénice, jeune femme aux multiples facettes :

Je suis une femme
Je suis une maman
Je suis une rêveuse
Je suis une professionnelle
et tant d’autres… 

Je te raconter mon cheminement

L’histoire vers mon entreprise

Cela commence par une forte souffrance. Un mal être dans cette roue infernale entre couches, repas, boulot, dodo. Un épuisement où je ne m’écoutais plus, je ne voyais ni mari, ni enfant. J’avais perdu de vu l’essentiel. J’étais devenue l’ombre de moi-même. A deux doigts du divorce. Puis dans ce Burnout, une petite lueur apparaît, elle s’appelle “Pose ta dem’”. Oui, et si je quittais le salariat? Oui, mais pour quoi faire?

En premier lieu, me sortir du mal être. VIDER, TRIER, RANGER devient une obsession, un besoin vital. Et si la naissance d’un projet pouvait s’épanouir en faisant de la place? Je ne sais pas, à ce moment la, je ne me pose pas la question : JE VIDE, JE TRIE, JE RANGE. Je me forme pour désencombrer, faire le vide dans ma vie me fait un bien fou. Je reconnecte même avec ma créativité. Je dis au revoir à des cousins, à des amis qui polluent ma vie. J’ai même failli dire adieu à mon mari…. 

STOP !

J’ai besoin de reconnecter le moi, le nous. Mon mari et moi partons en retrait dans le Monde d’Ania. Et là, illumination totale, lors d’un soin Reiki, j’ai entendu “soigne avec l’art”. Suis-je devenue folle ? Il est vrai que l’art avait une place folle lorsque j’étais enfant et adolescente. Il m’a permis de passer bon nombres d’étapes et de souffrance. Les dépressions, les solitudes, les échecs ont été plus faciles à surmonter avec l’Art. Mais soigner avec l’Art ça veut dire quoi ? En cherchant sur le net je trouve l’ART-THERAPIE. 2 mois plus tard je faisais ma rentrée scolaire pour 2 années d’apprentissage. L’Art vibrait de nouveau en moi. J’ai levé des blocages, je me suis compris davantage. Ce parcours à été riche d’apprentissage et de rencontres. 

Et puis vient le temps de se lancer. Le temps j’en ai eu besoin pour faire naître mon petit garçon, vivre le post partum avec 3 enfants mais surtout réfléchir à l’orientation que je souhaitais te donner à toi mon entreprise. Tu es là dans mon coeur comme une petite graine qui voulait éclore mais le temps moi j’en avais besoin. Besoin de savoir qui je suis et ce que je veux pour elle et moi. Il me faudra un an pour Poser ma dem’.



HOP !

Je me lance, j’ai enfin le bonheur de voir mon logo apparaître, mon site internet éclore et toi ma petite graine, mon entreprise tu pousses enfin. Telle une petite plante qui sort de terre pleine de vie. Quel plaisir et quel émerveillement. La nature est si belle. Oui mais si sauvage à la fois!

Paf

Une pierre vient t’écraser petite pousse. Cette pierre, c’est une belle proposition. La reprise d’une école afin de prendre le relai de nos formateurs et devenir formatrice en Art-Thérapie. Quel cadeau ! Oui, mais où es-tu ma petite pousse? ouh ouh? Je ne te vois plus, tu as disparu? Je soufre, le projet ne verra pas le jour et pourtant je l’ai porté pendant 9 mois de ma vie pour un bébé qui ne naîtra jamais. Douleur intense, qui je suis que vais-je devenir ? Petite pousse es tu toujours là? Que faire?

HOP !

En premier lieu me sortir du mal être: RANGER, TRIER, VIDER devient de nouveau une obsession. Et si ça devenait mon activité ? Ma petite plante est plus forte que jamais. Grâce à ces expériences, elle renaît avec une double activité. Elle connaît maintenant le pouvoir des désencombrements de l’esprit et de la maison.

Avec l’art thérapie et le home organising j’ai trouvé beaucoup de réponses. Je les ai trouvées en me reconnectant à mon intuition et en écoutant mon cœur. La vie est trop courte pour se détester, apprenons à nous faire de la place et à nous aimer !